ÉvénementJeux VidéosNintendo SwitchPCPS4TechnologieXbox One

Cours d’histoire sur la convention E3

Comment l'exposition de jeux vidéo est née?

Introduction du E3:

Logo du E3 2019

Depuis plusieurs années, on entend parler du E3 durant le printemps. Mais d’où vient le E3?

Le E3 a été créé par le IDSA (Interactive Digital Software Association), maintenant appelé ESA (Entertainment Software Association). L’acronyme E3 veut dire Electronic Entertainment Expo. L’événement est utilisé par plusieurs développeurs, producteurs et manufacturiers de jeux vidéo et de logiciels. Ceux-ci peuvent dévoiler leurs nouveaux produits au public et à la presse en faisant des conférences et des démonstrations.

Mais afin de profiter pleinement du E3 2019, voici l’histoire et les origines de cet événement tant attendu par les amateurs de jeux vidéo!

Avant le E3:

Avant la convention du E3, les compagnies de jeux vidéo présentaient leurs produits dans deux conventions à travers l’année. Le CES (Consumer Electronics Show) en janvier et le ECTS (European Computer Trade Show) en avril. Malheureusement pour eux, les compagnies de jeux vidéo étaient très mal représentées dans les conventions. L’ancien CEO de Sega America, Tom Kalinske, explique la situation que la compagnie Sega vivait lors de la convention du CES:

Les organisateurs du CES avaient l’habitude de placer les compagnies de jeux vidéo dans le fond de la convention. En 1991, ils nous ont mis dans une tente et il fallait passer les compagnies de produits pornographiques pour nous trouver. Cette année-là, de la pluie avait atteint notre nouveau système Genesis.

La formation de l’IDSA

En 1994, l’industrie du jeu vidéo n’arrêtait pas de grandir. Toutefois, les médias en parlaient beaucoup plus pour les mauvaises raisons. En effet, en 1993 une controverse fait rage avec l’arrivée de Mortal Kombat et de Night Trap. L’industrie était sous enquête à cause de la violence qu’on pouvait retrouver dans les jeux vidéo. Durant cette enquête, Sega et Nintendo se pointaient chacun du doigt à cause de leurs méthodes différentes de la classification des jeux vidéo.

À la fin de l’enquête, Joe Lieberman, du Congrès des États-Unis, propose l’Acte de classification des Jeux Vidéo de 1994. L’acte propose un système de classification unifié des jeux vidéo fait par le gouvernement et menace de le mettre en marche si l’industrie des jeux vidéo ne vient pas volontairement avec leur propre système de classement.

Afin de ne pas se faire dicter une classification par le gouvernement, les compagnies de jeux vidéo ont créé l’IDSA et soumis un système de classement des jeux vidéo, qui a été accepté par le Congrès des États-Unis.

La création du E3

Ayant, sans succès, essayé d’améliorer le traitement des jeux vidéo dans la convention du CES, l’IDSA reconnaît le manque de visibilité de l’industrie envers le public. Pat Ferrell est le créateur de la compagnie GamePro, propriété de IDG (International Data Group). Il a conçu une idée afin de concevoir une convention exclusivement pour l’industrie du jeu vidéo. L’idée était d’utiliser l’expertise d’IDG pour concevoir la convention et de contacter l’IDSA afin de rassembler les compagnies de jeux vidéo. Les deux compagnies ont accepté l’idée et ont créé la convention du E3.

Toutefois, la première édition du E3 était loin d’être fait. En effet, même si plusieurs compagnies avaient confirmé leur présence au E3, le CES décida de créer un événement exclusif pour l’industrie des jeux vidéo. Bien sûr, les dates étaient en conflit et les compagnies ne pouvaient pas être présentes aux deux conventions. La plupart des membres de l’IDSA supportaient le E3, mais Nintendo et Microsoft étaient du côté du CES. Heureusement pour l’IDSA, le CES s’avoua vaincu et décida d’annuler son événement. Donc, le E3 est devenu la première convention exclusive à l’industrie du jeu vidéo.

L’ère du E3:

Logo E3 1995

La première édition du E3 fût présentée du 11 au 13 mai 1995, au Convention Center de Los Angeles, en Californie. L’événement fut un grand succès et avait attiré 40 000 personnes. Parmi les compagnies présentes, on retrouvait Nintendo, Sega et Sony. L’année suivante, Scavenger, Inc s’est jointe à la convention.

En 1996, IDG et IDSA ont essayé de faire une version japonaise du E3, à Tokyo. Malheureusement, Sony et Sega se sont retiré de la convention à la dernière minute, laissant ainsi Nintendo la seule grande compagnie de l’industrie présente à l’événement. À cause de l’échec de la convention japonaise, l’idée d’un E3 au Singapour et au Canada fût abandonnée.

En 2005, la convention compte un nombre de présence-record avec plus de 70 000 personnes présentes à l’événement. Toutefois, les compagnies commençaient à être inquiet du coût de leur participation à la convention. Aussi, malgré la grande popularité de la convention, beaucoup de personnes étaient des blogueurs et des personnes non reconnues comme étant des professionnelles dans l’industrie. Ce qui rendait difficile les compagnies de rejoindre leur clientèle cible, les commerces de détails et les journalistes. Ayant peur que les compagnies quittent la convention, le E3 sera exclusive au média est au monde du jeu vidéo de 2007 à 2008, limitant la participation de la convention à seulement 10 000 personnes.

Étant ensuite grandement critiqué par les médias et par les amateurs de jeux vidéo, le E3 est devenu un peu plus ouvert, acceptant 45 000 personnes à la convention. Par contre, la convention ne sera pas publique avant 2015.

Les participants au E3:

Depuis sa création, le E3 a eu un grand nombre de compagnie majeure de l’industrie des jeux vidéo. Voici une liste des grands noms qui ont fait une présentation à la convention:

Nintendo: 1995-aujourd’hui
Sega: 1995-2001
Sony: 1995-2018
Scavenger, Inc: 1996
Microsoft:  2000-aujourd’hui (1998 avec Sega)
Electronic Arts: 2010-aujourd’hui
Konami: 2010-2013
Ubisoft: 2010-aujourd’hui
Bethesda: 2015-aujourd’hui
Oculus VR: 2015
Square Enix: 2015-2016, 2018-aujourd’hui
Kadokawa: 2016
Devolver Digital: 2017-aujourd’hui
Intel: 2017
Atlus: 2018

Conclusion:

Voilà! C’était l’histoire du E3. Vous savez maintenant tout sur la création de la convention et sur ce qui s’est passé pour que l’événement soit aussi grandiose et populaire aujourd’hui.

Si vous voulez participer à la convention, je vous conseille d’économiser beaucoup, car en 2018, le billet était de 250$ USD (335,26$ CAD). Aussi, ne vous attendez pas à voir Sony en 2019. En effet, pour la première fois depuis sa création, le E3 n’accueillera pas la compagnie japonaise. Sony a décidé de ne pas participer à l’événement de 2019 afin d’explorer de nouvelles idées afin de rejoindre le plus possible leur public cible.

Le Geek Vlog effectuera une diffusion en direct lors du E3. La diffusion se fera sur notre page Facebook, Youtube et Twitch du 9 au 11 juin! Venez discuter avec nous du E3 de cette année!

Et surtout, soyez geek!

Source: PC Watch, VG247, E3expo et le magazine MCV.

 

Afficher plus

Otakuman

Ancien co-fondateur du blog AnimeMangaWorld, Otakuman (Olivier Courchesne-Vinet) est un vrai passionné de tous ce qui touche la culture japonaise. Depuis son jeune âge, il plonge sa tête dans tous les séries de manga et d'anime qui peut se le permettre. Ayant commencer les manga et les anime à l'âge de 5 ans, grâce a Dragonball et Pokémon, Otakuman a pour mission de faire découvrir le plus de série possible à tous ces lecteurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page